Nous appeler 04 66 29 09 44 du lundi au vendredi de 9h à 17h

L’Administration devait intégrer courant Juin 2018 dernier dans le compte fiscal les Edi-IR qui lui ont été communiqués.

Cette opération a pris plus de temps que prévue et l'administration fiscale s'en excuse.

Ci-après la communication de la DGFIP en intégral : « Nous vous informons que le chargement des déclarations EDI-IR dans le compte fiscal en ligne s'est achevé ce lundi matin 6 août 2018.

Les usagers concernés peuvent désormais consulter dans leur compte fiscal en ligne individuel le PDF de leur déclaration principale sur les revenus 2017, et des annexes, ainsi que la celui de la 2042-IFI et de ses propres annexes.

Concernant les annexes de la 2042-IFI, l'annexe 5 concernant le calcul des éléments de plafonnement de l'IFI sera chargée

ultérieurement. Cette absence temporaire n'altère que partiellement l'affichage car les totaux calculés par cette annexe

sont correctement restitués dans les rubriques 9PR et 9PX du PDF de la 2042-IFI.

Par ailleurs, nous vous rappelons que la DGFiP a reçu plus d'un million de déclarations EDI-IR, en augmentation de près de

10 %, et dans leur très grande majorité ces déclarations ont été transmises pour taxation à notre deuxième émission IR (ce

qui était prévu) : les avis d'IR sont disponibles dans le compte fiscal en ligne depuis le 3/08 pour les NI et les nonmensualisés, et le seront le 17/08 pour les mensualisés.

Également le 17/08 pour les avis d'IFI.

Pour moins de 7 % de ces déclarations, des traitements complémentaires (processus normal également appliqué pour les

EFI-IR) sont nécessaires et leur taxation sera effectuées fin août (3ème émission IR). Pour celles-ci les avis seront disponibles

dans le compte fiscal en ligne le 24/09 pour les NI et les non-mensualisés et le 12/10 pour les mensualisés. Enfin le 01/10

pour les avis d'IFI. Ces déclarations ne sont pas encore visibles dans le compte fiscal en ligne.

Nous sommes désolés du retard pris dans l'affichage des déclarations et vous prions de bien vouloir accepter nos excuses.»